L’addiction aux jeux d’argent en ligne

Le « jeu excessif » est une expression démocratisée et divulguée par un chercheur en psychologie québécois, Robert Ladouceur. C’est une façon de parler de l’addiction aux jeux d’argent et de hasard qui sont normalement assimilés à des pratiques ludiques et de divertissement. Pour prendre l’exemple du Canada, la société d’Etat, Loto-Québec a fait du jeu pathologique, un véritable cheval de bataille. Afin de compléter notre dossier sur le « jeu responsable », nous vous proposons d’élargir vos connaissances sur l’addiction aux jeux d’argent et de hasard qui peuvent être un risque pour les joueurs de casino en ligne. Etre informé est la première notion à assimiler avant de miser en ligne.

La légalisation des jeux d’argent et de hasard

Au Canada et essentiellement au Québec, la légalisation des jeux d’argent et de hasard a eu pour objectif de réguler une industrie qui était illégale, mais qui fonctionnait depuis un certain nombre d’années. C’est par ailleurs un moyen d’apporter une taxation sur un secteur de l’industrie qui était souvent dans les mains du crime organisé.

On peut alors prétendre que la légalisation des casinos et des machines à sous au Québec, a eu quelques effets négatifs sur la santé publique que cela soit au niveau mental ou bien physique. Malgré que le gouvernement canadien n’ait pas mis en place de prévention spécialisée envers l’addiction aux jeux, certaines sociétés du jeu comme Loto-Québec prennent ce sujet très au sérieux en finançant un bon nombre de projets de recherche et de mesures de sensibilisation.

Selon les dernières statistiques, on estime que 5 % de la population Québécoise se considère comme étant des joueurs compulsifs. Ce chiffre est notamment à nuancer puisqu’il pourrait s’avérer être une sous-estimation de la situation réelle.

Le jeu pathologique

En soit, le jeu dit pathologique, est une addiction excessive aux jeux d’argent et de hasard. De par la dépendance aux jeux, les joueurs peuvent être dans l’incapacité de contrôler leurs mises ou bien de s’arrêter de jouer. Dans ce sens, le jeu devient une maladie qui est marquée par le besoin de faire cette activité, de consommer la pratique tout en augmentant sans arrêt la fréquence du jeu afin d’éviter le manque.

Deux courants de prévention s’opposent littéralement concernant l’addiction aux jeux. Certains, comme les Américains ou les Européens, pensent le jeu excessif et ne possèdent aucun lien avec l’accessibilité des jeux. De fait, cela ne sert à rien de réglementer les industries du casino terrestres ou en ligne sur ce sujet. Pour d’autres, réguler, voire interdire ces jeux pourrait permettre de réduire le nombre de joueurs compulsifs et ainsi faire baisser les coûts sociaux liées à cette maladie.

Les signes de l’addiction

Afin de vous aiguiller et prévenir cette addiction aux jeux d’argent et de hasard, nous avons souhaité lister les signes qui peuvent caractériser un joueur compulsif :

  • le joueur est en permanence préoccupé par le jeu
  • les jeux font partie intégrante du quotidien du joueur et occultent ses autres activités du quotidien
  • malgré ses limites fixées, le joueur prend plus de risques que prévus
  • le joueur fixe des sommes d’argent de manière croissante pour trouver l’adrénaline qu’il recherche
  • le joueur souhaite réduire sa pratique, mais n’y arrive pas
  • le joueur a perdu de l’argent, mais souhaite absolument se refaire
  • le joueur essaie de cacher sa pratique du jeu ainsi que le temps qu’il passe à jouer
  • le jeu est un moyen de s’échapper des problèmes du quotidien
  • malgré ses difficultés financières, le joueur trouve le moyen de satisfaire sa pratique du jeu